Définition du compte de résultat

L'entreprise est au centre d'un échange de flux réels et financiers. Une représentation (très) simplifiée montre les les flux entrants et sortants de l'entreprise dans le cadre de son activité.


les charges

Parmi les flux entrants, certains modifient la structure du patrimoine, moins de Trésorerie mais plus d'immobilisations, mais d'autres sont considérés comme consommés ce sont les achats de matières premières, de fournitures, de marchandises, de services... Ces flux ont pour conséquence une diminution de la Trésorerie (en cas de paiement comptant) ou des dettes supplémentaires (en cas de paiement différé). Cela diminue le patrimoine de l'entreprise, ce sont les charges.

Remarque : certaines charges permettent d'enregistrer une diminution de la valeur du patrimoine sans qu'il y ait eu d'échange avec un partenaire extérieur, il s'agit par exemple de l'amortissement du matériel qui, du fait de l'usure, de l'obsolescence (vieillissement technique)... perd de la valeur.

Le terme de charge permet de valoriser une diminution du patrimoine.

Une charge en comptabilité crée une diminution du résultat de l'entreprise (un appauvrissement). Nous pouvons la trouver dans la partie gauche du compte de résultat (voir présentation du compte de résultat).

Les produits

La fonction de l'entreprise est de vendre des biens ou des services dans le but de réaliser des bénéfices.

Les ventes constituent donc la principale des ressources financières de l'entreprise, mais il en existe d'autres. Ce sont l'ensemble de ces ressources externes qui constitue les produits de l'entreprise.

Un produit induit une augmentation du patrimoine de l'entreprise. En effet dans le cadre du fonctionnement normal de l'entreprise, les produits dégagés par l'activité de l'entreprise seront supérieurs aux charges qu'elle a occasionnée.

Ainsi un produit en comptabilité crée une augmentation du résultat de l'entreprise (un enrichissement). Les produits apparaissent comme la composante positive du résultat de l'exercice. Ce terme est le symétrique de charge.

Il figure dans la partie droite du compte de résultat (voir plus loin) .

Le compte de résultat

Le compte de résultat est un document comptable synthétisant l'ensemble des charges et des produits d'une entreprise ou autre organisme ayant une activité marchande, pour une période donnée, appelée exercice comptable.

Ce document donne le résultat net, c'est-à-dire ce que l'entreprise a gagné (bénéfice) ou perdu (perte) au cours de la période, lequel s'inscrit au bilan.
2 situations sont possibles :

- 1er cas :

si les produits sont supérieurs aux charges (ce qui est souhaitable dans le long terme)

         Résultat (bénéfices) = total des produits - total des charges

Le résultat sera inscrit à droite (en complément des charges)


- 2ème cas :

si les charges sont supérieures aux produits dans ce cas il y aura des pertes

         Résultat (pertes) = total des charges - total des produits

Le résultat sera inscrit à gauche (en complément des produits)

Présentation standard du compte de résultat

Présentation simplifiée du compte de résultat

Cliquez sur pour avoir une image détaillée

Exemple

Nous reprenons ici le complément du bilan étudié dans la fiche

Analyse fonctionnelle du compte de résultat

Le compte de résultat recense et classe, par catégorie, les produits et charges de l'entreprise afin de déterminer le résultat net.
Ce sera un bénéfice si les produits sont supérieurs aux charges ou une perte dans le cas contraire.

Les produits et les charges sont classés en 3 groupes : "Exploitation", "Financier" et "Exceptionnel", aboutissant chacun à un résultat intermédiaire.

Pour les produits nous avons donc :

Le résultat d'exploitation

Il exprime le résultat réalisé par une entreprise à travers l'exploitation habituelle de ses seuls facteurs de production.

Il ne prend en compte ni les produits et charges financiers, ni les produits et charges exceptionnels, ni la participation des salariés aux résultats de l'entreprise, ni les impôts sur les bénéfices (l’impôt sur les sociétés est un impôt sur le revenu des entreprises son assiette est constituée du bénéfice sur lequel on applique un taux de 331/3 %).

Charges d'exploitation

Les traduisent une destruction de richesse nécessaire à la création des produits d'exploitation. Les principales charges d'exploitation sont :

Produits d'exploitation

Les produits d'exploitation sont essentiellement constitués du chiffre d'affaires de l'entreprise (total des ventes nettes de biens et de services facturé par une entreprise sur un exercice comptable) mais aussi des autres produits d'exploitation comme les subventions d'exploitation (à n'importe quel titre que ce soit : dotation de fonctionnement, projet de Recherche et Développement, etc....).

il faudra également tenir compte de la production stockée, des en-cours, conservés pour une utilisation interne....
Ces éléments sont enregistrés dans le compte " production immobilisée" qui représente les travaux faits par l'entreprise pour elle-même, évaluée au prix de revient.

Présentation du résultat d'exploitation



Le résultat financier

Il exprime le résultat réalisé par une entreprise en raison de sa situation financière et des choix qu'elle a effectués en matière de financement, de paiement, de change.... Il ne prend en compte que les produits et charges financiers.

Le résultat financier traduit l'impact du mode de financement au niveau du compte de résultat. Dans une optique financière, on ne retient que les produits et charges qui se rapportent directement à l'activité d'endettement et de placement de l'entreprise en reclassant les autres éléments en exploitation ou en exceptionnel.
La plupart des sociétés n'ayant pas une vocation financière, on parle dans la plupart des cas de charges financières nettes des produits.

Le résultat financier est le solde des différents produits financiers (coupons, placements, etc.) et des charges financières (coût d'intérêt des remboursements d'emprunts, coût des découverts bancaires...).

Dans tous les cas, les besoins éventuels de financement du cycle d'exploitation pour une entreprise dépendront en grande partie de son pouvoir de négociation qui lui permet d'agir sur le montant de ses créances clients ou de ses dettes fournisseurs. Les coûts de financement seront étudiés dans une fiche ultérieure.

Charges financières

Les charges financières correspondent à la rémunération des ressources empruntées. Elles dépendent donc du niveau de l'endettement et des taux d'intérêt. On retrouve un effet volume (montants des sommes empruntées) et un effet prix (taux).

Le coût des emprunts dépendra également de la durée des emprunts.

Produits financiers

Les produits financiers correspondent aux produits issus du placement de la trésorerie dans l'entreprise (en particulier du disponible, des valeurs mobilières de placement...)

Il y a essentiellement 2 types de produits financiers, les intérêts des différents placements et prise de participation et les plus values sur des opérations d'achat et de vente (de VMP, de devises).... Il faut également tenir compte des escomptes obtenus sur les achats.

Présentation du résultat financier

Résultat exceptionnel

Le résultat exceptionnel recense les éléments de nature exceptionnelle (procès, incendie, flux résultant d'évènements passés), et en particulier les plus ou moins-values sur cessions d'actifs.

Charges exceptionnelles

Charges exceptionnelles = charges non récurrentes qui n'ont pas vocation à se reproduire les exercices suivants.

Produits exceptionnels

Les produits exceptionnels sont les produits issus de certains événements de nature exceptionnelle qui ne rentrent pas dans l'exploitation courante de la société : flux résultant d'évènements passés, plus-value sur cession d'immobilisations

Présentation du résultat exceptionnel

Exemple de compte de résultat fonctionnel

Le compte de résultat fonctionnel présenté ci-dessus correspond au compte de résultat standard dont on a déplacé certaines charges pour les mettre en exploitation, financier ou exceptionnel. En fait seuls les amortissements et provisions doivent être reclassés, les autres sont de par la structure du plan comptable, déjà "en place".

Nous pouvons remarquer dans le cas de cette entreprise que le résultat d'exploitation est négatif, ce qui signifie que l'activité de l'entreprise n'est pas nécessairement rentable. Le résultat financier, bien que positif ne permet de compenser cette perte et sur le résultat exceptionnel dû à la vente d'immobilisations permet de réaliser un bénéfice.