Présentation détaillée des comptes de gestion

Le compte de résultat relate l’intégralité des opérations réalisées sur un exercice, qu’elles soient récurrentes ou exceptionnelles, qu’elles aient donné lieu ou non à des encaissements ou des décaissements de trésorerie. Les opérations ayant une incidence positive se traduisent par des produits et les opérations ayant une incidence négative se traduisent par des charges. Il permet de calculer le résultat tel qu'il apparaitra au bilan.

Il fait apparaître, par différence après déduction des amortissements et des provisions, le bénéfice ou la perte de l’exercice avant et après impôt sur les bénéfices et après participation des salariés. ...

Le compte de résultat peut être établi soit sous forme de liste, soit sous la forme classique et plus simple d'un tableau.

charges produits
Autre présentation et défintions complémentaires
 

Les charges

CHARGES LES DEFINITIONS LES POINTS A EXAMINER
CHARGES
D' EXPLOITATION

Les charges d'exploitation traduisent une destruction de richesse nécessaire à la création des produits d'exploitation.

Les principales charges d'exploitation sont liées :

  • à la consommation de biens
  • à l'achat de services
  • aux charges de personnel
  • aux impôts et taxes
  • aux provisions pour dépréciation d'actifs circulants .........
Achats de biens selon la destination du bien, l'activité de l'enterprise, les biens achetés seront comptabilisés différemment. il faut distinguer les achats destinés à être conservés durablement (immobilisation) et ceux qui seront consommés (matières premières, fournitures, marchandises...)

le montant des achats sera comptabilisé net de toute remise figurant sur la facture, mais les réductions financières seront comptabilisées séparémment.

Matières premières substances et objets acquis par l'entreprise pour être incorporés aux produits fabriquées ou traités les matières premières se retrouvent dans le produit fini
Fournitures ojets matières ou fournitures acquis par l'entreorise et destinés à concourrir par leur consommation à la fabrication ou à l'exploitation les fournitures sont utilisées pour la production de produits finis ou de services mais ne se se trouvent pas dans celui-ci.
on distingue les produits stockables ou consommés
Marchandises Biens que l’entreprise achète en vue de vendre sans intégration ni transformation à d’autres biens et services produits. Achat pour revente sans autre transformation que la mise au détail et donc des opérations de conditionnement mineures.
Variations de stocks

La variation des stocks correspond à la valeur des entrées en stocks diminuée de la valeur des sorties de stocks et des pertes courantes sur stocks.

Les opérations de fin d'exercice sont destinées à donner une image aussi précise que possible du patrimoine de l'entreprise, l'inventaire fait apparaitre la situation exacte des stocks.
Les variations de stocks permettent d'établir précisément le montant des achats consommés.
Achats de services

Sont comptabilisées dans les achats de services les charges externes, autres que les achats de biens, en provenance des tiers.

Les redevances dues pour concessions, brevets, licences, marques, procédés, logiciels, droits et valeurs similaires sont inscrites au débit du compte Autres charges de gestion courante "
Location Sont comptabilisées dans ce compte les charges liées à la jouissance d'un bien (meuble ou immeuble) qui n'appartient pas à l'entreprise mais dont elle dispose et peut faire usage. Les loyers versés à titre de garatie ne font pas partie des charges mais des immobilisations financières (Dépôts et cautionnement)
Entretien et réparations

Dépenses d'entretien et de réparation qui ont pour objet de maintenir un élément d'actif en état pendant une durée normale d'utilisation (= à la durée de vie moyenne de ce type de biens)

 
Etudes et recherche La recherche et le développement expérimental englobent les travaux de création entrepris de façon systématique en vue d'accroître la somme des connaissances pour de nouvelles applications :
Dans certains cas (selon le montant, le caractère ponctuel, les résultats...) les frais d'études peuvent être enregistrés comme immobilisations.
Personnel extérieur à l'entreprise Personnel détaché ou prété à l'entreprise ou toute personne intérimaire, engagée en cette qualité par le truchement d'une agence de travail temporaire aux fins de suppléer pour une mission de courte durée, notamment, à l'absence d'un membre du personnel régulier de l'administration. Il faut distinguer les frais de personnel versés à une autre entreprise et le paiement du personnel interne (charges de personnel comptabilisées plus loin)
Publicité, publications, relations publiques  Les charges qui sont enregistrées au débit de ce compte représentent l'ensemble des moyens de communication commerciale utilisés par l'entreprise pour faire connaitre, apprécier, consommer les produits (ou services) qu'elle propose à la vente. Ie caractère exceptionnel des charges, la durée des effets des actions menées peuvent conduire à les enregistrer en immobilisations
Transports de biens Les frais de transport représentent les dépenses liées au transport de biens - achats ou ventes Ne pas confondre avec les frais accessoires facturés qui constituent un produit (une vente).
Dans le cas des achats, les frais accessoires peuvent (et doivent) être incorporés aux charges d'achat (biens ou immobilisations).
Services bancaires Les services sont constitués par les frais de gestion de portefeuille (titres), commissions sur et frais sur émissions d'emprunts, frais de dossiers sur effets, location de coffre... Il faut distinguer ces charges représentant les services rendus, des charges financières - les intérêts
Impôts et taxes

Un impôt est un prélèvement effectué par voie d'autorité et destiné à alimenter le budget d'une collectivité, notamment, état, province, région, département, commune. Il est également utilisé pour mener une politique de redistribution des richesses.
2 objectifs peuvent donc être définis :

  • d'une part, à des versements obligatoires à l'État et aux collectivités locales pour subvenir aux dépenses publiques
  • d'autres part, à des versements institués par l'autorité publique pour le financement d'actions d'intérêt économique ou social.

Les impôts sur les bénéfices ne sont pas comptabilisés sous ce compte. Ils sont inscrits au compte Impôts sur les bénéfices.

la TVA ne fait pas partie des taxes versées par les entreprises, seuls les ménages sont assujettis à cette taxe.
La TVA perçue est collectée par l'entreprise, pour l'Etat, elle est donc dûe et sera versée ultérieurement.
La TVA payée par les entreprises, ne devrait pas l'être, aussi elle est déductible de celle qui est collectée.

Impôts, taxes et versements assimilés sur rémunérations
  • Taxes sur les salaires
  • Taxe d'apprentissage
  • Participation des employeurs à la formation continue

Nous distinguerons les impôts versés à l'Etat et ceux versés à d'autres organismes

Cas particulier de la CSG
Elle est un impôt par certains aspects, proche d'une cotisation sociale (elle sera traitée comme telle dans l'étude des charges de personnel) - ellle est prélevée, calculée et apparaît sur la feuille de paie.
Mais elle est perçue par l'État qui se charge de la reverser aux organismes sociaux pour combler les déficits.

Les pénalités, amendes pénales et fiscales font partie des charges exceptionnelles enregistrées

Autres impôts... Nous trouvons dans ce compte certains impôts et taxes qui n'ont pas encore été traités
  • impôts directs autres que l'IS,
  • Taxe professionnelle, taxes foncières,
  • TVA non récupérable,
  • Droits d'enregistrement et de timbres...
Charges de personnel Ce compte permet d'enregistrer
  • l'ensemble des rémunérations du personnel (éventuellement à l'exploitant individuel) de l'entreprise versés en contrepartie du travail fourni.
  • Les charges sociales au profit des salariés versées par l'entreprise et liées au rémunérations, cotisations de sécurité sociale, supplément social, versements aux comités d'entreprise, aux mutuelles, aux caisses de retraite....
Les tiers (personnel) intéressé par ce compte comprend le personnel de direction, les employés, les ouvriers de l'entreprise, quelque soit leur situation ou leur fonction. Il faut qu'il y ait un lien juridique, un ensemble d'obligations réciproques, rassemblées dans un contrat (contrat de travail) pour qu'une personne soit employé par une entreprise et fasse partie de son personnel
Rémunération du personnel Ensemble des versements effectués au profit des membres du personnel, quelque soit leur statut.
Différentes formes de rémunérations peuvent être ainsi enregistrées
  • Salaires appointements, commissions de base...
  • Congés payés - qui ne sont pas payées immédiatement, mais le montant (1/11 ème des salaires) sera effectivement versé lors des périodes de congés.
  • Indemnités et avantages divers : Remboursement globaux ou forfaitaires des frais engagés par l'employé dans l'exercice de ses fonctions (transports, logement, représentation, ...)
  • Supplément familial : augmentation de traitement accordée par l'employeur, indépendamment des allocations familiales

On distingue la r émunération du travail de l'exploitant des autres charges de personnel.

Dans ce cas précis la rémunération et le bénéfice dégagé par l'entreprise sont confondus

Elle sera donc enregistré dans un compte spécifique

Charges sociales On enregistre dans ces comptes le montant des diverses cotisations sociales (parts patronales) versées à l'URSSAF, aux mutuelles, aux caisse de retraites, aux ASSEDIC... et autres organismes sociaux on distingue les charges de sécurité sociale et de prévoyance, des autres charges sociales (plus marginales) frais relatifs aux oeuvres sociales, versements aux comités d'entreprise et d'établissement.
La part des entreprises au financement des chèques vacances et chèques restaurant et le remboursement des cartes de transport
Autres charges

Charges d'exploitation qui n'entrent pas dans les consommations de l'exercice en provenance de tiers pour le calcul de la valeur ajoutée.

On enregistre dans cette catégorie de compte les charges qui n'ont pu être comptabilisées précédemment.

TOTAL CHARGES D'EXPLOITATION
CHARGES
FINANCIÈRES
Les charges financières sont les intérêts à payer et les charges assimilées.
Les intérêts payés correspondent à la rémunération de certains actifs financiers (dépôts, effets, bons et crédits) caractérisés par le paiement à des échéances déterminées d’un pourcentage fixe de la valeur nominale de l’actif. Ils consistent principalement en intérêts sur crédits (et autres types d’emprunts), crédits commerciaux, crédits en comptes courants, etc.
Les charges financières peuvent aussi inclure les pénalités de retard convenues avec les clients et les pertes sur devises (pertes sur le marché des changes).
Charges d'intérêts Loyer ou rémunération du capital emprunté.
Les différents comptes permettents d'enregistrer les différentes formes d'intérêts versés aux partenaires financiers (essentiellement les banques et autres organismes prêteurs). Nous avons ainsi :
  • Les intérêts des emprunts
  • Les intérêts des comptes courants et dépôts créditeurs (découverts)
  • les intérêts sur opérations de financement (escompte bancaire...)
  • ...  
Les escomptes bancaires sont une forme d'intérêt payé sur les effets négociés avec la banque doivent être distingués des escomptes accordés aux clients.
Escomptes accordés Il s'agit d'une charge financière puisqu'elle permet d'obtenir plus rapidement le paiement et donc les ressources de trésorerie indispensables à l'entreprise pour payer ses propres fournisseurs IL'escompte accordé au client, est un avantage commercial incitant le client à payer comptant quand les habitudes de la branche lui permettraient d'obtenir un délai de paiement de 30 ou 60 jours.
TOTAL CHARGES FINANCIÈRES
CHARGES
EXCEPTIONNELLES
Ces charges permettent de faire apparaître (et de calculer) un résultat exceptionnel qui se distingue du résultat courant, il est celui dont la réalisation n'est pas liée à l'exploitation normale de l'entreprise.
Sont classées en charges exceptionnelles, les charges de toutes nature mais présentant un caractère inhabituel, que ce soient des opérations de gestion, des opération en capital, d'amortissements ou de provisions
Pénalités, amendes fiscales et pénales pénalités : sanctions fiscales pécuniaires appliquées par l’Administration en vertu de la loi et sous le contrôle des tribunaux; elles sont principalement constituées par des majorations de droits et des amendes fiscales.
amendes fiscales : Sanctions pécuniaires, le plus souvent caractérisées par l'application d'un intérêt de retard, indépendamment des autres sanctions applicables : amendes fixes ou proportionnelles et majorations
 
Valeurs comptables des éléments d'actif cédés on débite la valeur nette comptable de l'actif en contrepartie on crédite le compte d'immobilisation La cession d'éléments d'actif est considérée comme source de charge (ou produit) exceptionnelle.
En complément on créditera le compte de ventes d'actifs (en produits exceptionnels) pour le montant de la vente
On constatera ainsi le bénéfice ou la perte dégagée par cette opération.
TOTAL CHARGES EXCEPTIONNELLES
TOTAL CHARGES

Les produits

Pour l'essentiel ils sont constitués par les ventes de l'entreprise mais ils comportent trois grandes catégories de produits (recettes) :

Revenus des valeurs mobilières de placement
PRODUITS LES DEFINITIONS LES POINTS A EXAMINER
PRODUITS
D' EXPLOITATION

Chiffre d'affaires :

  • montant des affaires réalisées par l'entreprise avec des tiers dans l'exercice de son activité professionnelle normale et courante
  • montant hors taxes des ventes (de marchandises), de la production vendue, des prestations de services fournies, diminués des rabais remises et ristournes accordés.

Les produits d'exploitation correspondent donc aux recettes issues de l'activité normale de l'entreprise, à l'exclusion des produits financiers ou des produits exceptionnels

Ventes de biens et de services  

 

Ventes de produits finis

Les produits finis sont des biens qu'une société a produit à partir de matières premières, à la différence des marchandises qui sont des biens achetés tels quels.

C'est le montant net commercial qui est enregistré, les réductions financières sont quant à elles enregistrées dans le compte "escomptes accordés"
Ventes de produits intermédiaires certains produits en cours de fabrication peuvent être vendus à d'autres entreprises ou à des particuliers  
Ventes de produits résiduels Ventes de déchets et autres produits issus de la fabrication  
Prestations de services 

Ventes de services constituant l'objet de l'activité principale de l'entreprise

 
Ventes de Marchandises

Ce compte est utilisé pour représenter les ventes de marchandises d'une société.
Les marchandises sont des biens que l'on achète dans le but de les revendre tels quels, à la différence des matières premières qui seront utilisées pour la création et la vente de produits finis

Produits des activités annexes

Il s'agit de prestations de services qui ne font pas l'objet de l'activité de l'entreprise.

  • Produits des prestations fournies au personnel
  • Locations diverses
  • Mise à la disposition de presonnel facturée

Les activités de locations, prêts de personnel... ne doivent pas correspondre à l'activité habituelle de l'entreprise, il s'agit d'opérations exceptionnelles et/ou marginales.

TOTAL PRODUITS D'EXPLOITATION
PRODUITS
FINANCIERS

Une entreprise réalise certains produits qui ne sont pas issus de son activité courante mais qui relève de sa politique financière, soit parce qu'elle a acquis une participation dans une autre entreprise, soit parce qu'elle a accordé un prêt à une autre société, soit qu'elle réalise un bénéfice dans ses opérations de changes
Ils correspondent aux produits issus du placement de la trésorerie dans l'entreprise (en particulier du disponible, des valeurs mobilières de placement...) et aux résultats d'autres opérations financières

Pour l'essentiel, ils représentent les intérêts (ainsi que les plus-values sur cessions de valeurs mobilières) provenant de placements réalisés par l'entreprise lorsqu'elle a des excédents de trésorerie. Il y a également les plus-values portant sur les opérations financières de l'entreprise.

Produits des participations Les dividendes, intérêts... liées à des prises de participations dans d'autres entreprises constituent des produits financiers La vente de ces immobilisations financières n'induisent pas de plus-values financières. Il s'agit alors d'une vente d'actifs (produit ou charge exceptionnelle)
Revenus des valeurs mobilières de placement Les plus values des placements et les intérérêts ou dividendes constituent des produits financiers  
Escomptes obtenus Les escomptes (commerciaux et non bancaires) obtenus des fournisseurs sont comptabilisés séparément et sont enregistrés comme produits financiers  
Gains de change Résultent de la différence entre la valeur d'origine comptabilisées et le montant payé ou encaissé en devises étrangères.

Exple Montant facturé 150 $ correspondant à 100 € de ventes
au moment de la réception du règlement on reçoit 150 € mais du fait d'une baisse de l'€uro, ils correspondent à 110 €.

TOTAL PRODUITS FINANCIERS
PRODUITS
EXCEPTIONNELS

Les produits exceptionnels sont les produits issus de certains événements de nature exceptionnelle qui ne rentrent pas dans l'exploitation courante de la société. Il s'agit d'opération non-récurentes, comme les flux résultant d'évènements passés, plus-value sur cession d'immobilisations...

Produits exceptionnels sur opérations de gestion Les dédits et pénalistés perçus, les subventions d'équilibre  
Produits des cessions d’éléments d’actif

Il s'agit ici d'enregistrer les recettes tirées d'une opération exceptionnelle : la vente d'immobilisation.

Le résultat de cette opération se fait en mettant en relation ce compte et le compte de charge symétrique (Valeurs comptables des éléments d'actif cédés)

La vente d'éléments d'actifs est soumise à TVA comme l'ensemble des ventes de l'entreprise.
On utilisera donc le compte de TVA collectée pour enregistrer cette TVA perçue.
TOTAL PRODUITS EXCEPTIONNELS
TOTAL PRODUITS